/!\ Météo-France Nouvelle-Calédonie vous informe qu'en raison de la situation actuelle, certaines informations météo ne peuvent plus être mises à jour sur ce site.

Bilan des pluies, du vent et de la foudre au cours de la période du 3 au 21 mars 2024

Bilan établi avec les données disponibles le 22 mars.

Toutes les heures sont données en heures locales de Nouvelle-Calédonie.

Contexte météorologique

Du 3 au 21 mars, un contexte particulièrement instable a occasionné des pluies quasi continues sur le pays, doublées ponctuellement d’orages et de vents forts qui ont parfois dépassé les 100 km/h. Retour sur ces 19 jours de temps maussade :

Si des premiers orages ont touché le pays dès le dimanche 3, c’est au cours de la journée du 4, à la rencontre de vents de Sud-Sud-Ouest pilotés par un anticyclone situé sur la Tasmanie, et de vents d’Est pilotés quant à eux par l’anticyclone de l’île de Pâques, qu’une ligne de convergence s’est installée sur le pays, y occasionnant une activité orageuse particulièrement intense ce jour-là.

Image en composition colorée du satellite Himawari 9, réflectivité radar et impacts de foudre du réseau Météorage, le lundi 4 mars 2024 à 14h00 loc

Image en composition colorée du satellite Himawari 9, réflectivité radar et impacts de foudre du réseau Météorage, le lundi 4 mars 2024 à 14h00 loc. Les flèches illustrent la provenance des vents responsables de la ligne de convergence orageuse sur la Nouvelle-Calédonie.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

 

Après une brève accalmie au cours des journées du 5 et 6 mars, un long couloir dépressionnaire de type thalweg de mousson (ligne orange en forme de « voie de chemin de fer ») prolongé par un thalweg de ZCPS (ligne verte en forme de « voie de chemin de fer »), s’est installé durablement entre le nord de l’Australie et le sud de Fidji. Dans ce vaste thalweg, plusieurs minimums dépressionnaires se sont formés et se sont déplacés d’ouest en est, occasionnant lors de leur passage à proximité du pays un renforcement des pluies et du vent : un premier s’est fait ressentir entre le 7 et le 13 mars d’abord, suivi d’un second entre le 15 et le 21 mars. À chaque fois, on a assisté à un renforcement significatif des pluies.

Carte analyse du 15 03 2024 23h loc

Carte d’analyse du 15 mars 2024 à 23 h loc.
(guide des symboles de la carte d’analyse)
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

 

Image en composition colorée du satellite Himawari 9, réflectivité radar et pression atmosphérique au niveau de la mer du modèle CEP 0.125, le vendredi 8 mars 2024 à 17h30 loc.

Image en composition colorée du satellite Himawari 9, réflectivité radar et pression atmosphérique au niveau de la mer du modèle CEP 0.125, le vendredi 8 mars 2024 à 17h30 loc. Les flèches illustrent l’advection d’air instable en provenance d’Est-Nord-Est et responsable de la dégradation du temps sur la Nouvelle-Calédonie. La lettre D indique la position du minimum dépressionnaire.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

 

 Bilan des précipitations

Les cumuls de pluies enregistrés du 3 au 21 mars s’échelonnent entre 31 mm à Ouaco sur la commune de Kaala-Gomen et 717 mm à Goro Ancienne Pépinière (PRNC) sur la commune de Yaté. Les précipitations ont touché tout le pays mais ont été plus abondantes sur l’extrême sud de la Grande Terre, la côte Est et les Loyauté. Sur les communes de Thio, Lifou, l’île des Pins, Mont-Dore, Yaté, Ouvéa et Bélep, les normales de cumuls mensuels ont été dépassées. Borindi (commune de Thio) est la station qui atteint son plus fort ratio par rapport à la normale de mars : on y enregistre 1,65 fois plus de pluies qu’habituellement en un mois complet.

Au-delà des cumuls totaux sur 19 jours, on a aussi observé localement de fortes averses sur de courtes périodes :

  • Aux stations de Goro Ancienne Pépinière PRNC (Yaté) et La Foa, au cours des journées du 3 et 4, on a observé des cumuls de pluie en 2 heures ou en 3 heures qui ont dépassé la durée de retour* de 5 ans.
  • Le 8 mars à nouveau, un cumul de durée de retour* 5 ans a été dépassé. C’est à Nessadiou (Bourail) cette fois-ci qu’on l’a observé, entre 17 et 19 heures.
  • Enfin, entre le 19 et le 21, aux pluviomètres de Bouraké (Boulouparis), Ouanaham (Lifou) et Borindi (Thio), on observe encore des cumuls dépassant les durées de retour* 5 ans sur des durées respectives de 2 heures, 6 heures et 72 heures. A Borindi d’ailleurs, le 19, la station atteint un record de rang 2 de précipitations en 1 jour pour un mois de mars, avec 281,6 mm tombés ce jour-là (précédent record : 332,4 mm en 24 heures le 8 mars 1995).

Cumuls de précipitations mesurés entre le 03/03/2024 à 00h00 et le 22/03/2024 à 00h00 loc.
Cumuls de précipitations mesurés entre le 03/03/2024 à 00h00 et le 22/03/2024 à 00h00 loc. La couleur appliquée à la commune correspond au cumul mesuré le plus élevé.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Durée de retour

Un cumul de durée de retour 5 ans signifie qu’un tel cumul ne revient qu’une fois tous les 5 ans en moyenne au lieu où on l’a enregistré. Autrement dit, chaque année, on a une chance sur 5 de pouvoir l’observer à ce même endroit.

 Bilan des vents

Bien que le vent ait été modéré durant cette période de mauvais temps du 3 au 21 mars (vents moyens quotidiens sur la période compris entre 5 et 6 kt les 3 et 4 mars, et entre 15 et 17 kt du 10 au 12 mars), il s’est parfois renforcé passagèrement, notamment entre le 9 et le 12 mars à l’approche d’un minimum dépressionnaire. C’est à cette occasion que l’on a enregistré les plus fortes rafales : sur l’ensemble des stations de mesure, elles s’échelonnent entre 56 km/h le 9 à 13h42 à Koné, et 105 km/h le 9 à 08h55 à Goro Usine (PRNC). En plus de Goro Usine (PRNC), une seule autre station a dépassé les 100 km/h en rafales : il s’agit de la station du Faubourg-Blanchot à Nouméa, avec 101 km/h le 10 à 21h06.

Rafales maximales mesurées entre le 09/03/2024 à 00h00 et le 12/03/2024 à 00h00 locRafales maximales mesurées entre le 09/03/2024 à 00h00 et le 12/03/2024 à 00h00 loc.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Bilan de la foudre

Au cours de la période du 3 au 21 mars, on dénombre sur la Nouvelle-Calédonie et ses abords (limite définie par le rectangle noir sur la carte ci-dessous), pas moins de 62 414 éclairs dont plus de 11 000 ont touché le sol au cours de ces 19 jours. Mais c’est principalement au cours des journées du 3 et du 4 mars que l’on comptabilise la plus forte activité électrique, avec 48 174 éclairs en 2 jours, dont 5 221 d’entre eux ont touché le sol sur le domaine terrestre de Nouvelle-Calédonie.
 
 Nombre d’éclairs enregistrés par le réseau de détection de la foudre de la Nouvelle-Calédonie entre le 3 et le 21 mars 2024
Nombre d’éclairs enregistrés par le réseau de détection de la foudre de la Nouvelle-Calédonie entre le 3 et le 21 mars 2024.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Nombre d’éclairs enregistrés par le réseau de détection de la foudre de la Nouvelle-Calédonie entre le 3 et le 4 mars 2024.
Nombre d’éclairs enregistrés par le réseau de détection de la foudre de la Nouvelle-Calédonie entre le 3 et le 4 mars 2024.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter
//